top of page
Herzwolke links.png
Herzwolke.png

Adieu à la puce

Eymatte 04/12/2010

Malheureusement, j'ai une triste nouvelle pour vous tous.

Notre puce nous a quitté après une courte maladie aiguë. C'est le cœur gros que nous avons dû nous séparer d'elle aujourd'hui pour la soulager de sa douleur. On nous a permis d'être là jusqu'à sa mort. Je l'ai tenue dans mes mains et l'ai caressée jusqu'au bout, elle n'a pas eu peur, j'ai eu la sensation qu'elle était heureuse d'être soulagée de la douleur.

Chère Flea, tu es maintenant en route pour Strolchi, Jeannot et Lumpi, qu'ils te saluent de notre part Bobbele, Filou, Papa et moi. Je sais une chose, tu joues dans la neige avec Bobbele et Filou depuis quelques jours et tu as aimé t'amuser, surtout avec moi. Tu as même voulu voler mon appareil photo et le détruire parce que Bobbele et Filou n'aiment pas que je les photographie. Tu as toujours été un cher protecteur attentif pour tout le monde. Tu vas nous manquer, surtout moi car je pouvais toujours compter sur toi. Dès que j'ai dû te laisser toute seule, tu as regardé Bobbele et Filou pour ça je te remercie cher Floh !!! Mais vous avez toujours fourni des divertissements. Dès que je suis sorti de la maison et que je suis revenu à la maison, j'ai su immédiatement que ta puce avait de nouveau fouillé toute la maison à la recherche de quelque chose à grignoter. Mais quand rien n'a été trouvé, tu as pris un morceau de pain dur aux lapins et tu l'as mis sous mon oreiller, mais de telle manière que je ne l'ai pas remarqué. Ce n'est que lorsque je me suis réveillé tôt le matin et avec un torticolis que j'ai découvert votre cadeau. Ou que vous avez aspiré de la gelée de sucre hors de l'emballage, mais que vous avez placé l'emballage de telle manière que je n'étais pas censé remarquer que l'emballage était vide. Tu as même fait de l'agilité pour un Gudeli, sauté par-dessus des obstacles comme Filou et rampé dans le tunnel parce qu'il était trop petit pour courir, tu t'es assis sur le podium et tu as fait de la place. C'était juste magnifique, avec toi on pouvait voler des chevaux. Tu étais un chien collant super affectueux. Si jamais nous avions une visite avec d'autres petits chiens, vous monteriez dans votre chambre sans un murmure et ne redescendriez que lorsque tout le monde serait rentré à la maison. Ce qu'il y a de bien avec toi, c'est que lorsque nous avons eu Bobbele, je pouvais te dire qu'un petit chien viendrait à nous et que tu devrais être gentille avec lui. Plus tard Filou est venu vers nous, tu l'as tout de suite pris dans ton coeur, ce qui fait que Bobbele est devenu un peu jaloux, mais tu l'as aussi remis à sa place et grâce à toi il l'a aussi accepté. Je n'ai jamais eu à m'inquiéter que vous attaqueriez un nouveau venu. Tu étais toujours si gentille avec les petits animaux que je ramenais à la maison, que ce soit un chat, une poule, un cochon d'inde ou un lapin, tu les reniflais et les léchais avec ta langue comme s'il s'agissait de tes propres enfants. Tu as toujours été très gentil avec tout le monde ! Tu as aussi été gentille avec le vétérinaire, tu n'as jamais grogné s'il devait te mettre une aiguille ou t'avoir fait une injection, tu as toujours tout supporté patiemment. Quand nous étions sortis, je ne me suis jamais inquiété pour nos petits, car vous les avez toujours défendus et vous vous teniez devant eux et montriez que vous étiez le patron. En voiture, vous avez toujours été un modèle pour les plus petits. Grâce à vous, ils savent qu'il faut se taire.

Chère puce d'une manière ou d'une autre, tu vas beaucoup me manquer. Beaucoup de ceux qui te connaissaient te manqueront aussi bien que nous tous.

Votre bien-aimée Häxli Brigitta

bottom of page